De nouvelles perspectives dans ma vie

By mardi, octobre 7, 2014 2 Permalink 0

Dans chacune des pièces qui composent notre habitat, nous sommes friands des fenêtres donnant sur une vue dégagée : « De préférence orientée plein sud s’il vous plait Monsieur l’agent immobilier…». Les fenêtres sont un indispensable de nos intérieurs pour la simple et bonne raison  qu’elles nous permettent d’avoir accès à la lumière du soleil mais aussi au monde extérieur. Mais, à quelles représentations du monde extérieur avons-nous accès au travers de nos fenêtres ?

De nouvelles perspectives dans ma vie

Je n’ai pas de visibilité sur le monde extérieur ? It’s not Feng Shui

se prendre la têtePrenons une situation « au hasard » : vous partez travailler un matin d’hiver sous un « ciel bas et lourd qui pèse comme un couvercle… » (Baudelaire dans son poème Spleen IV, décrit parfaitement comment notre environnement extérieur peut influer sur notre état émotionnel…).
Vous arrivez dans votre bureau qui n’est agrémenté que d’une minuscule fenêtre… Puis vous sortez vers 18h en constatant qu’il fait déjà nuit… et là une sensation de lourdeur s’installe. Vous vous mettez alors à vous poser beaucoup (trop) de questions existentielles.
Vous aimeriez partir en vacances et prendre un peu le soleil mais, au niveau du budget, c’est compliqué car cela fait trois ans que votre patron ne vous a pas augmenté, en même temps vous ne pouvez pas changer de boulot vu la conjoncture actuelle, vous n’avez pas beaucoup de perspectives et en plus… STOP ! Un petit arrêt sur image s’impose : « Vous n’avez pas beaucoup de perspectives… » Vraiment ?
Et pourquoi donc ? Mais que voyez-vous tous les jours ?

Outre la lumière du soleil que nous savons aujourd’hui essentielle au bon fonctionnement de notre métabolisme physique et psychologique, la visibilité que nous avons sur l’extérieur est un facteur essentiel à la façon dont nous allons être capables de nous projeter et ce, dans tous les domaines. En Feng Shui, on considère que les fenêtres sont les yeux d’une maison. Ouvrir son regard sur un mur, un vis-à-vis, un paysage obstrué, etc., est traduit par notre cerveau comme un obstacle qu’il va falloir surmonter (et là on se sent fatigué… avant même d’avoir commencé…). Le Feng Shui de l’École Tian Di ® part du principe que « nous ne sommes pas séparés de notre environnement » et, que celui-ci nous influence tout autant que nous l’influençons.

Se sentir bloquéC’est pourquoi, tous les obstacles visuels sont interprétés et vécus comme des barrières mentales pouvant avoir des répercussions dans différents domaines de notre vie. Par exemple, dans un bureau offrant peu de visibilité sur l’extérieur, ce sont directement les perspectives d’évolutions professionnelles qui peuvent être impactées, mais pas seulement. Orienter votre bureau face à un mur n’est donc pas non plus la meilleure des configurations…

Avoir de la perspective est un facteur essentiel pour notre épanouissement et notre équilibre intérieur. Si nous vivons dans un espace où nous n’avons pas la possibilité de nous ouvrir sur le monde extérieur cela va générer, consciemment ou inconsciemment, une forme de blocage dans nos rapports aux autres, dans notre façon de communiquer mais aussi et surtout, sur la perception que nous avons de nous-même. Il est également important d’avoir la possibilité d’avoir accès à ces ouvertures car, de la même façon, ne pas avoir de prise sur nos ouvertures, nos perspectives va impliquer, de façon inconsciente, que nous n’avons pas de prise sur notre vie.

Je me projette visuellement vers le monde extérieur : It’s Feng Shui  !

Les fenêtres comme nous venons de le voir (et de le percevoir) nous sont essentielles. Vous n’avez pas ou peu de fenêtre dans une pièce ? Créez-vous une ouverture pour vous créer des ouvertures !

IOuverture sur un paysagel existe désormais de nombreux moyens d’ouvrir une pièce sans forcément passer par un marteau piqueur. Par le biais de posters, de tableaux ou encore de stickers il vous est facile d’apporter un peu de « soleil symbolique » dans votre espace. Le Feng Shui est un outil qui s’adapte non seulement à la nature des occupants d’un lieu mais également à la nature de l’espace de vie. Mettre en pratique des solutions Feng Shui n’implique pas forcément d’engager de gros de travaux dans son intérieur, même si les changements opérés dans l’espace engendrent de réels bénéfices en Soi. Tableau avec un ciel

Terminé la sensation d’enfermement et d’écrasement qu’un espace confiné peut engendrer tant sur les plans psychologiques que physiques. Car, c’est véritablement en vous connectant à vos sensations psycho-corporelles que vous serez en mesure d’évaluer si vous êtes en harmonie intérieurement, ou au contraire bloqué.

Faites confiance à vos sensations, elles vous guident et vous informent, elles sont votre boussole intérieure : ne « regardez » plus au travers du prisme de vos croyances mais expérimentez avec votre cœur !

 Aurore Passini © sept 2014 

2 Comments
  • Ly
    juin 20, 2015

    Bonsoir,
    Je m’intéresse pas mal au feng shui et ai lu pas mal d’articles de Lilian Too…
    Je suis sur le point de signer l’achat d’un appartement qui m’a l’air bien si ce n’est un vis à vis énorme de part et d’autre (il est traversant) : devant, un immeuble de 4 étages et derrière, les fenêtres des voisins donnant sur cour. La corporproete formant un rectangle fermé.
    L’appartement est au 2ème étage et l’immeuble fait 6 étages. Il est certe plus haut que celui de devant mais des fenêtres du 2ème, on a vue sur les fenêtres des voisins d’en face. La rue n’est pas très grande, à sens unique.
    A la lecture de votre articles je me dis que ce n’est peut être pas une bonne idée de l’acheter…
    Auriez-vous un conseil à me donner ?
    Merci beaucoup,
    Mme Ly

    • Aurore Passini
      juin 22, 2015

      Bonsoir et merci pour l’intérêt que avez porté à mon article.
      Effectivement, des vis-à-vis trop proches (surtout si c’est de part et d’autre de l’appartement) risquent, à terme, de provoquer une sensation d’enclavement et donc de vous freiner dans votre expansion.
      Il va donc être important, si vous choisissez de l’habiter, de créer de nouveaux points de perspectives pour donner une sensation d’ouverture. Dans notre espace de vie, notre corps a besoin de rencontrer le moins d’obstacles possibles, idem au niveau de notre champ de vision. Car, sinon, notre cerveau l’interprète comme un frein. J’espère avoir pu vous éclairer un peu plus. N’hésitez pas à me contacter directement par mail si besoin.
      Au plaisir 😉
      Aurore Passini

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *